Libellés : ,

The Roots featuring Barack Obama chez Jimmy Fallon

Non, mon titre n'est pas juste accrocheur.


Je suis actuellement en train de bosser un morceau du groupe hip-hop soul américain The Roots (parce que j'en fait une reprise pour album solo que j'enregistre à la fin du mois avec mes compos à moi #scoop).

The Roots

Je m'immerge dans le monde ô combien groovy de ce groupe génialissime et je tombe sur une émission de Jimmy Fallon.



Le présentateur américain anime un show Late Night with Jimmy Fallon, durant lequel une partie Slow Jam the News consiste à rapporter les news en musique.

Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que The Roots joue le backing-band sur le plateau, il y'a notamment cette vidéo mythique où on les voit accompagner l'improbable featuring Jimmy Fallon/Justin Timberlake, et ça cartonne !

C'est vraiment l'ironie de l'association musique/news sérieuse qui donne du poids au message. Cela permet de toucher un public qui pensait seulement se divertir en choisissant de regarder une émission plutôt que les infos. Au final, le message passe ludiquement, et bénéficie d'une image "décontractée et jeune". En n'utilisant pas le ton formel et sobre des informations télévisées traditionnelles, la pression de l'information s'allège et une sorte de proximité est créée entre le messager et le spectateur. C'est ce lien là qui est précieux, car l'auditeur va se sentir concerné et mieux digérer l'info.

Le 24 avril 2012, Slow Jam with the News devait traiter de l'endettement des étudiants américains (genre 25 000 $ par étudiant, cool hein ?). Et devinez qui est venu annoncer en chanson son opposition à l'augmentation du taux d'intérêt sur les prêts étudiants ?

Monsieur le président des Etats-Unis. Cadeau.



Et si on demandait à François Hollande de venir chanter un petite chanson l'AmpéRage pour s'opposer à la mauvaise réputation de Grenoble par exemple ? (Ironie. Même si je trouve pour de vrai qu'il y'a des soucis prioritaires à la réputation de la ville et qu'on en fait un peu trop dans les médias à ce niveau là. Grenoble a mauvaise réputation, what else ? )

Ca paraîtrait absurde non ? Pas parce qu'il est pas black ou pas assez beau gosse, mais juste que les français ne le supporteraient pas. Ca fait pas sérieux. Quelle grande bande de connards.

Et après on dit qu'on veut de la proximité entre les dirigeants et le peuple. Et si vous laissiez le président être un être humain ?

Je ne parle pas de Hollande en particulier, je parle juste de la réaction des français, quel que soit le président.
Et je ne dis pas non plus que la société américaine est mieux fichue, je dis juste un truc : leur président est funky et il est globalement apprécié par son peuple et il ne se sent pas obligé d'être péteux, sérieux, triste, mort.

Voilà, si j'arrive à froncer encore un peu les sourcils, les français me prendront peut être au sérieux et qui sait, arrêteront de m'appeler Flanby.

Monsieur Hollande si l'envie vous prends de passer à la télé pour chanter une chanson dont le message peut faire bouger les choses, moi je suis pour ! Je ne sais pas si ça aura un bon impact, mais à coup sûr, on parlerait partout et pendant un bon moment. En mal sûrement.
Mais ça vaudrait le coup !

Aller les mecs on va se faire un barbeuk géant ok ? Apportez les instrus, ça va jammer sévère !


Je vous laisse avec une vidéo bien marrante, pour vous montrer qu'on peut avoir un rôle sérieux et important et groover quand même, tchô ! Kiss, AL.


A paraître prochainement :



Nostalgie : Pac-man sera toujours présent dans nos vies.


Sex and the City, la review du pilote de la série de The Carrie Diaries
 
AL Peal's Things © 2012 | Designed by Canvas Art, in collaboration with Business Listings , Radio stations and Corporate Office Headquarters