Libellés : ,

The Walking Dead


Alors qu'AMC diffuse actuellement la saison 2 aux Etats-Unis et que les fans doivent s'en repaître, chéri et moi avons laissé tomber.

Mais tout d'abord une petite présentation.
The Walking Dead est une série télévisée adaptée de la BD par Frank Darabont et Robert Kirkman.



Robert Kirkman, adaptateur de la BD vers la série

Elle met en scène Rick Grimes, un héro ô combien américain (genre un Walker Texas ranger hyper courageux, avec yeux de lynx, mâchoire carrée, chapeau de cowboy et instinct de leader né), qui sort du coma pour découvrir que la quasi-totalité de la population planétaire s'est transformée en zombie pendant qu'il était inconscient.
C'est du déjà vu (28 jours plus tard ... ), mais ça fonctionne jusque là.
Il part à travers le pays à la recherche de sa femme et de son fils en sauvant sa peau à tous les instants.
Dés le début de la première saison il parvient à retrouver sa famille et rejoint un groupe d'individus sains (ou presque) en cavale pour leur survie. Rapidement le groupe doit faire face à des attaques de hordes de zombies, mais également à des problèmes intra-groupe, évidemment.

"Pendant que les zombies ont la dalle, nous s'arrête pas de vivre, d'ailleurs je vais étendre une petite machine, ça va me détendre ... "

"OK mec pose cette batte tu veux ? Non ce n'est pas moi qui ai mangé la dernière cuillère de Nutella je te le jure. Oui on va retrouver le coupable au sein du groupe et l'attacher à un arbre dans un lieu à fort traffic de zombie, pour l'exemple. Oui je suis d'accord c'est inadmissible, je suis de ton côté, pose donc cette batte mon frère."


Rick en chie. Tout être humain normalement constitué serait mort lors de cette scène (scène d'Atlanta il me semble).
Rick à des gènes de Chuck Norris. Pas seulement pour sa tenue de Texas Ranger, mais il a surtout tendance à se tirer de situations où non seulement il devrait mourir, mais en plus, où les spectateurs souhaiteraient qu'il crève.
Sans vouloir t'offenser, Chuck.

Mais Rick a avant tout la classe. Ne l'oublions pas.

J'ai beaucoup aimé le fait que Rick retrouve sa famille rapidement.
On nous a épargné la quête sans fin de la famille perdue à jamais, suivie de la renonciation, suivi du final de la série grandiose où il finit par les retrouver mais où la planète n'est et ne sera jamais guérie, et donc sa famille jamais en sûreté, et donc pour toujours obligée de se battre, ce qui fait l'intérêt la force de la vie, et ce qui est comparable métaphoriquement à la société actuelle, gna gna gna gna gna ...
MERCI donc pour cet effort.

A croire que pour le reste ils se soient dit "oh et puis merde, ce qui marche ça reste quand la personne que tu aimes se transforme en zombie et que tu dois la buter, et que tu hésites jusqu'au dernier moment quitte à te faire bouffer, c'est pas grave l'amour c'est plus fort que tout, toussa ..." tu vois de quoi je parle ?

"Oh non ma petite soeur s'est faite mordre, elle se transforme en zombie, et si j'allais lui faire un petit câlin d'adieu ?"

Toi qui a également horreur de ces clichés, dis toi que s'il te passait par la tête de regarder cette série, tu serais probablement exaspéré trés trés trés fort.

"Pars mon ami, je suis contaminé, bientôt je serai dangereux pour le groupe.
- Non on ne peut pas te laisser là, on va t'emmener et trouver une solution !
- Il n'y a pas d'autres solutions, vous devez partir, dans quelques minutes je ne serai plus moi-même, partez je te dis !
- Putain Bro, c'est motha fucking injuste ce qu'il t'arrive ... bon aller j'y vais moi, passe le bonjour à mamie de ma part."

Néanmoins l'ambiance est vraiment travaillée. Les images sont superbes, les zombies hyper réalistes et super flippants, les dialogues, bien qu'assez bateaux, restent cohérents, idem pour les personnages qui sont stéréotypés mais fonctionnent (sauf peut-être Rick Grimes en question que me donne vraiment envie de lui faire beaucoup de mal tellement il est énervant). Ce qui le mieux réussi pour moi, c'est cette tension qui est maintenue d'un bout à l'autre de l'épisode. Il y'a suffisamment de moments calmes pour se reposer un peu, mais vraiment le strict minimum. Le reste du temps perso je me suis vraiment fais pipi dessus.

Une saloperie de zombie qui fait flipper.

Et paf une balle gâchée dans la tête d'un zombie qui pouvais pas t'atteindre connard !

La saison 2 donc a débuté, servie par une com un brin violente comme montrée dans un précédent billet :


La saison 1 terminée plutôt en beauté avec un final plutôt captivant, on avait pas mal envie de mater la suite.
Mais voilà qu'au bout de quelques épisodes, on se fait royalement chier.
Les acteurs sont toujours aussi bidons, le scénar n'avance pas, toujours la même chasse à l'homme dans la même forêt, toujours les même coups de putes entre humains en bonne santé ...

Alors je sais pas mais on a décroché officiellement, on s'est rendus à l'évidence : Walking Dead c'est pas le summum de la série addictive.
Moi déjà j'avoue que le monde apocalyptique ne m'a jamais attirée, que ce soit Mad Max ou le reste, ça me met tellement mal à l'aise que je n'arrive pas à prendre plaisir.
Bien que les zombies soient fabuleux, en particulier dans cette série, c'est le scénario qui pêche vraiment en manquant d'originalité et de rebondissements.
Si on enlève les bons côté, à savoir les images, les effets, il ne reste plus qu'un ramassis de clichés arrosés de tips à la Lost sans vraiment parvenir à un suspens insoutenable.
Les séries de ces dernières années nous avaient habitués à autre chose ...

En parlant de ces dernières années, maintenant que 2011 fait parti de ce passé, il me semble qu'il est temps que je vous souhaite à tous et toutes une heureuse année 2012, remplie de bonheur et de belles surprises !!

Hâte de voir ce que monde des séries TV nous réserve pour cette nouvelle année ! En attendant je retourne à ma saison 2 de Ugly Betty et je vous bise bien affectueusement un-par-un !

++

AL



A paraître prochainement :



Nostalgie : Pac-man sera toujours présent dans nos vies.


Sex and the City, la review du pilote de la série de The Carrie Diaries
 
AL Peal's Things © 2012 | Designed by Canvas Art, in collaboration with Business Listings , Radio stations and Corporate Office Headquarters